La concertation

Le quartier Baud-Chardonnet se construit aussi au fil des discussions  engagées dans la démarche de concertation initiée en 2013 par la Ville de Rennes et la société Territoires Publics. 

Avec quel objectif ? Celui de relayer auprès du grand public les informations sur le déroulement de l’opération, de sa conception en détail à l’exécution des travaux. Avec quelle liberté ? Celle de discuter et de produire ensemble certains éléments singuliers du projet relevant de l’espace public : les usages, les jeux et pratiques sportives, le mobilier urbain, les espaces verts, les événements, les aménagements temporaires…

Des projets concrets

En 2013, un collectif est né. Il s’appelle l’Atelier Baud-Chardonnet (ABC). Il regroupe une vingtaine de membres actifs, voisins ou occupants des lieux, dont des acteurs aussi variés que le centre hospitalier Guillaume Régnier, Radio Caroline, le collectif d’artistes de l’Elaboratoire, l’association du Village d’Alfonse, des clubs de sports nautiques, la MJC du Grand Cordel, les Archives Municipales de la Ville de Rennes, la Direction de quartier, des habitants des îlots voisins, etc.

L’ABC s'est réuni trois à quatre fois par an pour apporter sa contribution sur l’aménagement des espaces publics et préparer l’accueil des nouveaux arrivants.

Visites à l’appui, l’ABC a consacré du temps au projet d’aménagement du futur parc des Plages de Baud. D’autres sujets d’intérêt ont été mis en débat, en particulier la passerelle piétonne reliant Baud-Chardonnet au centre-ville. Ou encore la question de la mémoire des lieux, de la façon dont on la collecte et on la partage, ainsi que l’aménagement de la Rambla… 

Fin 2019, Baud Chardonnet compte déjà 1 000 habitants, premiers intéressés par les prochaines étapes du projet urbain. Les échanges se poursuivent avec ces derniers, via la maison du projet (La Cale) et la chargée de médiation mais aussi à travers l'association d'habitants Partager Baud Chardonnet. Des démarches artistiques et culturelles et des initiatives d'habitants nourrissent également le débat et favorisent la proximité entre habitants et professionnels.